|

Au pays des Bisounours...

Astrid LEPLAT 2

Dernièrement, il ne se passe pas un jour sans que la presse ne relate des actes de violence à Roubaix et ses alentours.
Chaque acte pourrait faire l’objet d’un Communiqué de presse, mais nous nous attirerions les railleries de journalistes malveillants.
Fin décembre, le coiffeur Tchip rue du Vieil Abreuvoir était victime d’un braquage, précipitant ainsi sa fermeture définitive.
Fin février, nos pompiers et nos policiers étaient victimes d’actes de malveillance quartier de l’Alma.Quelques jours plus tard, des policiers Roubaisiens étaient violentés lors d’une interpellation mouvementée près de la gare.

Après plusieurs agressions en 2016, l’agence Caisse d’Epargne place de la Fosse aux Chênes ferme définitivement..
Fin février, le magasin Nocibé de Wasquehal subissait un braquage. Début mars, ce sont deux commerces de Leers Et Wattrelos qui étaient victimes le même soir de braquage. Des commerces situés rue des Patriotes, cela ne s’invente pas !
Agression aussi à la CPAM début mars entraînant la fermeture de l’accueil au public.
Ce week-end, un règlement de compte a fait un blessé à l’Alma : coups de feu, bagarre et des policiers pris à partie.

Etcétéra... Liste non exhaustive... sans compter les agressions non relatées par la presse...
Comme le dit la chanson : «  Et ça continue encore et encore... c’est que le début... »

PAS D’ACCORD !!!

Nous dénonçons ce triste état de fait, fruit de décennies de politiques UMPS désastreuses et cette banalisation de la violence.
Les voyous s’en prennent indifféremment aux forces de l’ordre, aux services publics, aux biens de personnes, aux commerces et aux citoyens.
Nous disons STOP à cette montée de la violence qui empoisonne la vie des honnêtes gens.

Marine Le Pen est la seule candidate à l’élection présidentielle à s’engager pour notre Sécurité !
– Engagement 13 : réarmer massivement les forces de l’ordre en personnels et en matériels mais aussi moralement et juridiquement.
– Engagement 15 : mettre en place un plan de désarmement des banlieues concernées et de reprise en main par l’État des zones de non-droit. Cibler les 5000 chefs de bandes délinquantes et criminelles identifiées par le ministère de l’Intérieur.
– Engagement 17 : appliquer la tolérance zéro et en finir avec le laxisme judiciaire.
– Engagement 18 : lutter contre la délinquance des mineurs en responsabilisant les parents par la suppression du versement des aides sociales aux parents de mineurs récidivistes en cas de carence éducative manifeste.

Astrid LEPLAT
Conseillère régionale NPDCP
Conseillère municipale Roubaix

Retrouvez les 144 engagements de Marine LE PEN en suivant ce lien : 144 engagements