|

Communiqué de Jean Pierre LEGRAND

Jean Pierre LEGRANDEn réponse à Mme Myriam Zenini
qui se réfère au magazine Society.

Vous signez un court clic clac dans Nord Eclair dans lequel vous vous interrogez vivement pour connaître la façon dont les listes Bleu Marine ont été constituées pour les municipales de 2014.

Curieusement l’article fait état d’une enquête menée auprès du député-maire étiquette « indistincte » de Wattrelos pour répondre en lieu et place des acteurs locaux du RBM/FN qui auraient pu clarifier cette question.

En ce qui me concerne, en tant qu’acteur principal d’une campagne municipale à Roubaix, j’aurais pu répondre ceci ;

Oui Madame, il était difficile de constituer une équipe de campagne homogène au RBM/FN à Roubaix comme dans toutes les grandes villes du Nord de la métropole lilloise.

Les journaux locaux s’activaient déjà à dégrader l’image du RBM/FN présageant leur engagement de « presse prétendue libre » à se déclarer en opposition ouverte lors des élections départementales.

De la subjectivité conduisant à l’analyse malhonnête les journalistes décrivaient constamment le FN comme le parti raciste, fasciste et xénophobe pour faire fuir la classe moyenne, salariée, laborieuse et active.

Ainsi, lors de ma campagne j’ai rencontré beaucoup de gens, en particulier dans les milieux artisanaux, du commerce, de PME locales, de professions libérales, voir d’acteurs associatifs et de personnel municipal qui, malgré leur soutien ou même leur adhésion n’ont pas souhaité s’inscrire sur ma liste par crainte de représailles diverses. L’égalité homme-femme imposée par le législateur rendait la tâche encore plus difficile.

L’important était de constituer une liste pour permettre d’obtenir quelques places d’élus motivés pour constituer une réelle opposition à l’alternative gauche/droite souvent en concordance sur la stratégie du partage des privilèges du pouvoir.

Les plus disponibles pour compléter nos listes se sont avérés être des personnes en difficulté réelle, chômeurs, anciens ouvriers d’usines, salariés modestes, retraitées etc…

le résultat a dépassé nos espérances et partout le RBM/FN a obtenu des élus et l’audience qu’il méritait.

Grâce à cela le mouvement de Marine Le Pen a obtenu pignon sur rue.

Merci donc à ces oubliés, ces sans-grades, ces modestes retraités, ces ouvriers abandonnés, ces chômeurs désespérés, ces vies brisées, ces femmes isolées, ces mères en difficultés, ces hommes inquiets, ces artisans modestes, qui en permettant de compléter les listes du RBM/FN n’avaient pas d’autre ambition politique que d’être écoutés et représentés. Ils sont venus, sans peur et sans reproche, et nous leur devons notre droit d’expression !

Et honte à ceux qui se gaussent de quelques défections et en particulier au maire de Wattrelos et à ses adjoints qui critiquent et se moquent avec beaucoup de condescendance des représentants du RBM/FN qui, sans avantage aucun, pas même celui du respect et de la considération participent encore avec courage à son soviet municipal.

Jean Pierre LEGRAND
Conseiller à la MEL
Conseiller municipal Roubaix

clic clac