|

Conseil municipal du 18 décembre 2014.

Lors du dernier conseil municipal notre groupe est intervenu sur certains sujets, en s’abstenant sur les résolutions qui restent dans des concepts qui ne permettront jamais à la ville de Roubaix de sortir de son marasme.

conseil municipal Roubaix

Nous vous donnons ci-dessous les thèmes et les textes de nos interventions :

 

Subventions d'avances versées aux associations 402 à 413

Lors des commissions, nous avons demandé un vote divisionnaire sur les avances versées aux associations concernées .

Cette demande a été partiellement adoptée .

Les associations ont été regroupées par thèmes.

Ce regroupement ne nous satisfait pas pleinement. Aussi ,par nos votes qui n'influenceront pas la décision finale d'avances de subventions, nous donnerons un signe de questionnement sur certains budgets associatifs que nous pourrons être amenés à contester lors des prochaines échéances budgétaires.

Nous rappelons que nous avons évoqué le souhait d'un audit externe sur les associations. Faute de cela, nous serons bien obligés de nous fier à nos intuitions lors des votes prochains pour lesquels nous redemandons un vote divisionnaire. votes favorables; 403 - 404 - 405 - 406 - 409 - 410 - 412 abstentions; 402 - 407 - 408 - 411 - 413

 

Sur le débat d'orientation budgétaire.

Nous faisons quelques remarques sur les orientations pour le budget 2015 qui préfigure les suivants; rigueur budgétaire et promesses, promesses, promesses….

 

Rien ne coûte de rappeler vos priorités Monsieur le Maire, 

-propreté de la ville

-sécurité des Roubaisiens

-animation du centre ville

-vie sportive

-les 16/26 ans???( occupation? emploi?donation?)

-la baisse de la fiscalité

 

Mais qu'est-ce que vous envisagez de mettre en place, avec quelles concertations et avec quels moyens pour y arriver? ce sera la question.

 

On salue  la prise de conscience de la nécessité de baisser les charges de fonctionnements , mais on s'interroge sur les incidences quand au nombre des emplois municipaux  et aux critères de choix de ceux-ci.

La question s'étend à tous les organismes liés extra-municipaux qui influent sur le budget général de fonctionnement.

 

Comme vous ne vous prononcez guère à ce sujet ( sujet sensible), on peut s'attendre à une continuité des dépenses sans baisses réelles.

 

Dans les priorités budgétaires nous relevons les 3 points sur lesquels nous sommes particulièrement concernés à l'instar des Roubaisiens qui vous ont porté à la tête de leur ville;

 

- la propreté de la ville 

- la sécurité des Roubaisiens

- la baisse de la fiscalité.

 

Sur ces points rien ne semble très clair quant aux moyens que vous allez mettre en oeuvre  et nous craignons fort que ces promesses aient déjà fait long feu.

 

La propreté de la ville;

 

Il est bien difficile aujourd'hui de constater une réelle amélioration. 

 

Mettons nous par exemple à la place des visiteurs qui découvrent notre ville et qui se promènent au Centre entre les déjections canines et les autres déchets qui parsèment les plus belles avenues.

Parcourir la ville, ses rues, ses places, ses parkings, ses jardins ouverts,  c'est trouver partout une saleté chronique : des emballages  abandonnés, des canettes, des bouteilles , des déjections canines, des sacs de poubelles éventrés, divers objets hétéroclites abandonnés…sans parler des graphitis partout, et j'en passe.

 

Pourtant l'adjoint en charge de la propreté a semblé dès le départ prendre les choses en mains très volontairement en modifiant certains dispositifs. 

 

On est loin d'avoir vu une réelle amélioration car il semble qu'un bon nombre de gens peu soucieux de leur environnement se donnent du coeur à dégrader la ville.

 

La propreté, c'est l'affaire de tous; des équipes motivées et équipées pour un nettoyage efficace, et des sanctions fortes et rapides à mettre en oeuvre  pour  combattre les incivilités constatées à tous âges.

il faut quelques minutes à peine pour dresser un PV à un automobiliste qui dépasse son horaire de stationnement, ou qui se gare sans ticket le lundi sur les parkings du musée fermé ce jour là, mais il faut 8 heures pour dresser un PV pour une incivilité qui dégrade l'image de Roubaix.

 

Ou sont les prévisions de moyens financiers pour répondre à ce challenge?

Nous n'avons aucune concertation, aucune information, aucune orientation ou révélation budgétaire? 

Nous constatons une fois de plus que nous sommes dans la continuité, ça reste comme avant.

 

 La sécurité des Roubaisiens;

 

On a beaucoup parlé durant la campagne des 2 principaux moyens municipaux pour améliorer la sécurité des personnes, des biens des particuliers et des entreprises; la police municipale et la vidéo surveillance.

 

Depuis, on nous a parlé de la réorganisation de la police municipale en les munissant principalement de nouveaux véhicules!? 

Est ce tout ce qui est prévu? quid des effectifs, quid de leurs missions aujourd'hui et demain, quid de l'objectif et des résultats à venir,quid des moyens, quid de l'organisation des relations d'efficacité avec la police nationale.

 

Sur la vidéo surveillance, on a aucune information nouvelle, ni sur l'ampleur d'un programme, ni sur des budgets quelconques qui y seront affectés, ceux-ci ne devant pas être négligeables compte tenu qu'il est indispensable d' aménager des nouveaux locaux de surveillance.

 

La seule chose que l'on voit venir c'est une expérience de voisins vigilants; c'est bien, mais c'est peu.

 

Obtenir la sécurité dans cette ville demande une politique volontaire et des moyens accrus ; il semble que ces exigences ne seront pas au rendez-vous.

 

Et pourtant, la lutte contre l'insécurité est un des facteurs clef de la réussite future de la ville.

 

La baisse de la fiscalité.

 

Une promesse d'impôts locaux qui doivent baisser de 20%

 

Mais rien pour cette année, ni d'ailleurs, on doit déjà s'en douter sur les prochaines années étant donné l'ensemble de la politique UMPS qui impose au nom du dictat européen une baisse des charges de l'état qui aura de plus en plus de mal à compenser les besoins sans cesse croissants des institutions locales. 

Sans programmation volontaire,  précise et annuelle de la baisse fiscale, on peut s'attendre à ce que toutes les excuses soient données en temps et en heure pour que celle-ci ne s'applique jamais.

J'ai même retenu un point précis qui permettra déjà à Mr le Maire de regretter de ne pas maintenir sa promesse; la fameuse opération du SWAP ( pour laquelle TOUS les  élus de la précédente assemblée avaient  obtempérée ) une espèce de jeu de roulette russe financière qui risque de grever très sensiblement les budgets futurs.

 

J'ai lu récemment dans la presse que des nouveaux propriétaires du centre ville avaient transmis une pétition auprès de la Mairie sur leur taxe ( aussi élevée voire plus élevée qu'à Lille) J'ai souri quand la mairie a répondu " on va vérifier" car j'ai eu le même réflexe que vous en arrivant il y a 5 ans à Roubaix; il n'y a pas d'erreur dans votre taxation; Roubaix est une ville chère, très chère pour les propriétaires qui peuvent payer. 

 

C'est pourquoi sans doute les anciens s'en vont car les promesses de cette ville sont bien en deçà de l'exigence d'une classe moyenne qui aimerait vivre bien, à l'aise, tranquille.

 

Roubaix a un besoin impératif de cette classe moyenne, mais pour celà il ne faut pas l'écoeurer par des bases d' impôts très élevées.

 

Il faut faire vite pour changer la ville, son aspect, son attractivité, sa tranquillité et pour cela accélérer les programmes sur la propreté, la sécurité, la baisse de la fiscalité.

 

Or les orientations budgétaires ne semblent pas mettre les moyens budgétaires sur ces priorités ; aussi on doit craindre déjà que les promesses ne  seront pas ou mal tenues par l'équipe en place .

 

On continuera à affecter les  dépenses pour alimenter sans cesse et presque  sans mesure les " trucs " de toute sorte qui servent juste à donner l'impression qu'à Roubaix, "tout est pour le mieux dans le meilleur des mondes possibles."

 

QUESTION:

La presse locale est pour nous une source  d'informations importantes sur les évènements " non officiels " qui se déroulent à Roubaix . 

Au passage, j'en remercie les journalistes.

 

C'est ainsi que nous avons relevé récemment un article concernant les déboires d'Omnisport, le club associatif de Football des 3 ponts.

Nous avons noté une photo sur laquelle on voit 1 banderole intitulée; "génocide programmée par la municipalité"

Et suit une réflexion qui apparait dans l'article;

" si un éducateur de l'Hommelet vient dans le quartier, il ne sera pas accepté, sa voiture sera brûlée"

 

De tels arguments sont  diffamatoires et incitent à la violence.

 

Si ce genre de  propos étaient prononcés par un de nos membres, nous aurions droit immédiatement à une attaque  judiciaire en règle menée  pour les raisons évoquées ci dessus.

 

C'est pourquoi,  Mr le Maire nous vous demandons d'une part si vous avez quelques précisions à donner sur cette affaire et d'autre part quelles actions vous avez entreprises  face  à ce dérapage inacceptable émanent de gens sensés appliquer les règles des activités sportives ( discipline, fairplay , respect,  soumission arbitrale.)