|

Le foyer-restaurant du boulevard de Fourmies doit vivre.

Groupe Roubaix Bleu Marine"Aujourd’hui, ce foyer nous coûte trop cher. Vous n’êtes pas assez nombreux. Il y a quelques années, on comptait une centaine de personnes chaque jour, du lundi au vendredi. Ce mercredi, vous n’êtes que trente… »

Déclaration faite par l’adjoint au maire en charge des affaires sociales le 2 septembre, lors de sa visite au foyer, propos cités dans Nord-Eclair et la Voix du Nord.Effectivement, le CCAS a projeté la fermeture des 2 foyers restaurants de la ville Fourmies ET Belfort, de même que la fermeture du Foyer Logement Longchamp, pénalisant ainsi de nombreuses personnes âgées .

Il est inconcevable d’avoir une notion de rentabilité dans cette activité de restauration sociale vis-à-vis de nos aînés . C’est pour eux un lien fort et nécessaire voire vital avec la communauté, un désir de ne pas tomber dans la solitude et l’enfermement sur soi.

Ces anciens, ce sont des Roubaisiens et Roubaisiennes à ne pas laisser pour compte, eux qui ne se lamentent pas, qui ne revendiquent pas pour obtenir des subventions publiques, comme le pratiquent certaines associations pour des causes externes à notre bonne ville de Roubaix. Ne tombons pas dans la facilité: ça ne marche pas, on ferme.Disons plutôt :organisons-nous en élargissant l’accès à d’autres générations souffrant de solitude, revoyons la logistique.
Agissons pour mieux répartir les subventions.Faisons la promotion de ces services que certains Roubaisiens ignorent, par exemple à travers le magazine municipal RoubaixXL

Les foyers-restaurants des boulevards de Fourmies et de Belfort doivent vivre pour ne pas créer l’exclusion d’une génération.

 

Groupe Roubaix Bleu Marine