|

Conseil municipal du 23 septembre 2015.

Lors du dernier conseil municipal notre groupe est intervenu sur certains sujets, la reconstruction de la  mosquée ARRHAMA, les transferts de charges à la MEL, le pacte de transition citoyen, la dérogation à la règle du repos dominical, le foyer-logement Alma-Fontenoy.

 

conseil municipal Roubaix

 

Voici les interventions : lire la suite

 

Nous vous donnons ci-dessous les thèmes et les textes de nos interventions :

 

Sur les demandes de modification du Plan Local d'Urbanisme.

Intervention de Jean Pierre LEGRAND

Le cinquième point de cette délibération concerne un emplacement réservé de superstructure rue d'Anzin.

Il s'agit de la construction de la  mosquée ARRHAMA, prévue pour accueillir quelques 1200 fidèles.

Le projet instruit depuis plusieurs années ne soulève pas de critique de la part de la majorité de droite qui a remplacé celle  de gauche pour la direction de la municipalité.

A notre grand regret, sur ce sujet, la nouvelle majorité travaille dans la continuité.

Nous nous opposons à cela car  il existe une forte proportion de la population de Roubaix qui ne souhaite pas le développement de lieux de cultes ostentatoires d'une religion qui impose des critères de vies posant de réels problèmes aux règles républicaines et laïques qui ont été conquises avec difficultés et crises depuis le début du 20ème siècle. 

La liberté religieuse, les débats sur la femme dans l'Islam, les règles d'alimentation, l'habillement, la viande halal, la place et l'origine des  Imams sont à des degrés divers des pierres d'achoppements constants dans notre société républicaine, laïque, occidentale et française.

C'est pourquoi nous considérons qu'il faut maintenant, à Roubaix , mettre un coup d'arrêt au prosélytisme galopant de la religion musulmane qui modifie en profondeur, les moeurs et les traditions françaises au point d'empêcher une intégration réelle dans la nation des populations issues de l'immigration.

Elle finit par être la cause principale du communautarisme  auquel nous sommes particulièrement opposés car il met en cause la réalité du vivre ensemble à Roubaix.

L'influence de la culture islamique est telle dans certains quartiers de Roubaix que beaucoup d'habitants et de visiteurs finissent par douter qu'ils habitent ou se promènent encore dans une ville française.

Nous votons contre le cinquième point de cette résolution.

 

 

Concernant les transferts de charges.

Intervention de Jean Pierre LEGRAND

Nous voulons attirer l'attention de nos concitoyens de Roubaix sur les conséquences de la loi MAPAM qui prétend à la modernisation de l'action publique territoriale. 

C'est ainsi que la Métropole de Lille est devenue une super métropole qui concentre de plus en plus de compétences qui peuvent s'avérer, à terme, préjudiciables à la spécificité et à l'équilibre de la commune.

C'est ainsi que la loi nous  contraint  d'appliquer des transferts de charges sur les concessions de distribution d'électricité et de gaz, réseau de chaleur, promotion du tourisme, politique de la ville. 

S'agissant d'un simple transfert il n'y a pas de déséquilibre financier pour la commune.

Toutefois, la délocalisation de la maîtrise financière ne nous garantira plus la conservation, la qualité et la créativité de certains services puisque c'est ailleurs que se décideront les projets par des équipes qui n'auront peut-être plus de liens avec la ville.

Ce risque est particulièrement sensible dans le cadre du transfert de la promotion du tourisme et de la politique de la ville. 

Une grande ville comme Roubaix a peu d'intérêts à ces transferts. Elle risque de subir les diktats d'administrations hautaines et intouchables.

Sur le plan fiscal, ce sera désormais la Mel, Métropole européenne de Lille ex CUDL qui fixera la taxe concernant ces services. Cette perte de contrôle aura des effets indéniables sur la hausse des impôts des foyers assujettis. 

En conséquence nous votons contre cette délibération , même si elle s'impose au travers de la loi, parce qu'on assiste de plus en plus à l'abandon des prérogatives municipales. 

 

S'agissant du pacte de transition citoyen.

Intervention de Jean Pierre LEGRAND

Je suis  surpris par ce genre de délibération qui valide un accord avec 2 organismes ALTERNATIBA et Le collectif pour la transition citoyenne.

Nous avons eu la curiosité de lire sur internet des informations multiples sur ces  structures et sur leurs objectifs .

Il nous semble juste de résumer notre impression par un dicton bien connu:" l'Enfer est pavé de bonnes intentions."

Je laisserai chacun rentrer dans le labyrinthe que j'ai un peu analysé.

A titre indicatif, je tire 3 enseignements de la lecture de la charte d'ALTERNATIBA 

- une position  sectaire et un manque de discernement dans les querelles scientifiques qui concernent les secteurs énergétiques et agricoles, ce qui porte atteinte à la recherche et qui est un outrage au progrès.

- une conception réductrice du commerce équitable qui connait des limites et des dérapages mercantiles . 

- une approche mondialiste et complètement utopiste qui nuit à la liberté, à l'autonomie et à la souveraineté des peuples et des états. 

Bref, j'ai eu l'impression de lire une sorte de programme politique des Verts ou de l'ultra gauche. 

Je suis étonné que les membres de la majorité, au moins certains ,n'aient pas réagi sur la présentation de cette délibération.

Nous votons fermement contre celle ci.

Nous pensons que  la ville  peut s'engager seule sur une démarche de qualité environnementale et bien entendu sur une partie des mesures évoquées.

Les points 2, 5, 6, 12, 13, 14 et 15 ne nous posent pas de problèmes ( alors que le 12 concernant le TAFTA aurait dû en poser  à certains membres de la majorité qui sont en contradiction avec leurs représentants du parlement  européen) . 

Par contre nous voulons plus d'informations sur les mesures 7 et 8 avant de nous prononcer.

Enfin, nous aurions apprécié que la piste des "consignes " soit envisagée dans ces mesures.


Concerne la dérogation à la règle du repos dominical.

Intervention de Jean Pierre LEGRAND

La loi du ministre socialiste, banquier d'affaires, Monsieur Macron autorise désormais l'ouverture des établissements de commerce 12 dimanches par an.

Au nom du Dieu, le seul qui soit officiellement promu dans notre république, celui de la Consommation, on sacrifie en offrande, morceau par morceau, le jour de repos dominical .

Les marchands du temple ont réussi à nous convaincre que les porte-monnaies étaient pleins tous les jours et débordaient le dimanche car  le virus de la fibre acheteuse aime particulièrement sévir ce jour là.

Il parait qu'à Roubaix ça pourrait servir le commerce, alors on se précipite pour se conformer à la loi. 

Désormais les établissements de commerces , les centres commerciaux pourront ouvrir 12 dimanches.

Nous pensons que les  seuls qui pourront profiter de cette aubaine sont les grands distributeurs qui assècheront encore un peu plus le commerce de proximité.

Quant aux conséquences pour les populations du centre qui rêvent de matins calmes, de journée différente, d'harmonie, de loisirs tranquilles, de vie familiale, de sérénité….ces dimanches d'ouverture, ce sera fini.

Comme les autres jours, ce sera le bruit de la circulation, celui des klaxons, des sirènes de voiture, de la pollution atmosphérique et sonore , de la précipitation et du stress quotidien.

Enfin , nous prédisons que l'évolution vers une banalisation du travail le dimanche fera perdre au travailleur sa liberté de choix  ainsi que son avantage de rémunération.

Pour tout ça et par nostalgie d'un temps où le dimanche était indiscutablement férié pour la majorité des travailleurs et profitable pour le bien-être familial, nous voterons contre cette délibération.

Question concernant le foyer-logement Alma-Fontenoy

Intervention d'Astrid LEPLAT

C'est en  tant qu'administratrice du CCAS que je m'adresse à vous ce soir.

J'interpelle plus particulièrement nos 2 nouveaux conseillers départementaux et adjoints MrPick et Mme Zouggagh.

Mon intervention concerne le foyer logement Alma-Fontenoy.

Elle fait suite aux remarques et inquiétudes de la directrice de cette structure, MmeHaddadi, qui ont été évoquées lors de la dernière commission logement du CCAS.

Le foyer logement Alma-Fontenoy accueille 51 résidents.

Environ 20 logements restent vacants.

Le prix du loyer qui est  fixé par le Conseil Départemental  du Nord est un prix au mètre carré.

Il varie de 472€ à 1552€.

Oui,vous avez bien entendu, plus de 1500 € !! 

Les seules personnes pouvant se permettre de payer un tel loyer sont les résidents à très faibles revenus, bénéficiaires de l'aide sociale à l'hébergement (ASH).

L'ASH paye la quasi intégralité de leur loyer.

Situation ubuesque : le Conseil Départemental impose donc un loyer élevé qui sera au final payé par .....le Conseil Départemental !!Bénéficiant au passage au bailleur social, propriétaire des locaux et à qui une redevance est reversée .

Les choix politiques des différentes municipalités ont réduit à peau de chagrin l'offre d'hébergement destinée aux personnes âgées .

Fermeture du foyer-logement Mackellerie, fermeture de la résidence du Hutin ,fermeture du foyer-logement Longchamp.

Il ne reste comme choix aux Roubaisiens que  le foyer-logement Beaumont et celui Alma-Fontenoy.

Les  personnes âgées qui ont quelques moyens financiers préfèrent se tourner vers l'autre foyer-logement qui est celui de Beaumont, dans un quartier plus attractif et plus sécurisant ou paradoxalement les loyers sont modérés.

Impossible dans ces conditions de créer de la mixité sociale.

Le profil des résidents est donc très différent au niveau des 2 seuls foyers restants.

Sur le foyer Alma-Fontenoy,  3/4 des résidents présentent des troubles du comportement : addiction à l'alcool , pathologie psychiatrique ou handicap psychique vieillissant .

Beaucoup ont eu un parcours de vie compliqué, l'environnement familial est souvent difficile  nécessitant ainsi un accompagnement très lourd.

L'indicateur qui permet de mesurer le niveau de dépendance( AGGIR) et donc le degré de prise en charge est 2,3 fois plus élevé au foyer-logement Alma-Fontenoy.

L'équipe, composée d'une dizaine d'agents fournit un travail remarquable, supervisée par une directrice compétente,motivée et surtout très humaine qui a réussi à établir une relation de confiance avec les résidents .

Au quotidien, ils assurent des soins de nursing, de l'éducation, de l'animation, une coordination sanitaire, la restauration, des démarches administratives sociales très lourdes et la gestion des conflits entre résidents.

Ajouter à  cela un contexte difficile composé d'agressivité de la part de certaines familles, d'incivilités de jeunes du quartier, d'interventions régulières des services de police.

Ces conditions de travail très dures, le manque de résultat ou la lenteur du progrès pour cette population fragile altèrent la motivation de l'équipe.

Une équipe valeureuse mais fatiguée qui exprime sa souffrance et a déjà alerté la direction du CCAS.

Plusieurs axes de réflexion méritent d'être étudiés .

Le souhait de cette équipe est d'obtenir un poste d'éducateur ou de psychologue, ce qui permettrait de travailler dans un climat plus serein. 

Un travail sur le prix des loyers par le Conseil Départemental me paraît aussi indispensable afin d'équilibrer l'offre tarifaire.

Des loyers plafonnés permettraient peut-être d'attirer une clientèle différente, favorisant ainsi la mixité sociale

Enfin, concrétiser ce projet d'un nouveau foyer logement dans le quartier du Sartel, évoqué en début d'année et dont personne n'entend plus parler, élargirait l'offre d'hébergement pour nos anciens.